31-5.parc des artilleurs

PARC DES ARTILLEURS

 

250 rue du Sablon
Module de jeux
terrain de tennis

 

Pendant la seconde guerre mondiale, entre 1942 et 1946, par sa division de la Canadian industries limited,  l’armée canadienne a établi une usine de munitions servant à la défense contre les aéronefs (dca) à Sainte-Thérése de Blainville (aujourd’hui Blainville) en un lieu connu alors comme étant le Camp Bouchard. 

Ces munitions faisaient ensuite l’objet de tirs d’essais en un site dénommé le St-Maurice proof range. Cet endroit était localisé sur des terres faisant partie des municipalités de Saint-Louis-de-Terrebonne et Saint-Maurice de Pont David (aujourd’hui Bois-des-Filion).

  Après la seconde guerre mondiale, le camp Bouchard fut transformé en base militaire et celle-ci fut en opération jusqu’en 1969.  Durant cette même période, entre 1946 et 1967, les artilleurs de l’armée canadienne  basés au camp Bouchard ont procédé à des exercices de tir puis à la destruction de munitions.  Le site était alors connu sous le vocable Champ de tir Saint-Maurice. Suite à la fermeture du camp Bouchard, l’armée a procédé à  certaines opérations de décontamination du site et l’a gardé sous surveillance près de 30 ans.
 

Au cours des années 90, des négociations entre le gouvernement canadien  et les villes de Terrebonne et de Bois-des-Filion, ont mené à la cession de cette propriété gouvernementale en faveur des deux villes.
La ville de Bois-des-Filion a donc pu développer le secteur de la Place du Parc grâce à des acquisitions de terrains effectuées auprès du gouvernement du Canada (Défense Nationale) et auprès du gouvernement du Québec (ministère des Transports).  Dans ce dernier cas, il s’agissait de propriétés adjacentes au champ de tir que le gouvernement québécois avait utilisé comme sablière pour les besoins de la construction de l’autoroute 640.