LA VILLE DE BOIS-DES-FILION ADOPTE SON BUDGET 2017

Bois-des-Filion, le 13 décembre 2016 - Le conseil de la Ville de Bois-des-Filion a adopté ce lundi 12 décembre le budget de l’année 2017, ainsi que le programme de dépenses en immobilisations et le règlement de taxation s’y rapportant. Il s’agit du 24e budget de l’administration Larocque.

Faits saillants :

  • Augmentation des revenus de 0,7 % par rapport à 2016
  • Diminution des transferts gouvernementaux
  • Augmentation des charges (dépenses) de 2,6 %, principalement due à l’augmentation des coûts du service de la police de Terrebonne, qui dessert Bois-des-Filion
  • Hausse modérée des taux de taxe à l’évaluation de 1,9 %
  • Gel ou ajustement de certains tarifs
  • Diminution de la dette nette
  • Compte de taxes résidentiel moyen en hausse de 2,3 %, ou 58 $ par année.

Hausse des taux de taxes conforme à l’inflation

La Ville a réajusté l’ensemble des taux de taxation basés sur la valeur des propriétés, pour tenir compte de l’inflation. Pour la propriété unifamiliale, dont la valeur moyenne est de 256 737 $, le total des taxes selon l’évaluation variera en moyenne de 1,9 %.

Gel ou ajustement des tarifs selon le coût réel

Comme chaque année, la Ville procède au réajustement des tarifs selon le coût réel des activités tarifées. Certains tarifs demeurent inchangés (protection de l’environnement, fonds d’infrastructures), et quelques-uns connaissent une hausse pour tenir compte des coûts réels assumés par la Ville. Les tarifs qui augmentent sont ceux relatifs aux matières résiduelles (collecte des déchets et recyclage), à l’approvisionnement en eau potable et à l’assainissement des eaux usées. Des ajustements tarifaires sont aussi prévus pour les multilogements, les commerces et les industries.

Compte de taxes résidentiel moyen en légère hausse

Pour une propriété résidentielle unifamiliale moyenne, le compte de taxes (tarifs et taxation selon la valeur) variera de 2,3 % par rapport à 2016. En termes réels, cela représente une augmentation moyenne de 58 $. Cette variation sera aussi de 2,3 % en moyenne pour les commerces et de 2,6 % en moyenne pour les industries.

Un budget à croissance limitée

Les revenus augmenteront de 0,7 % en 2017, soit 16,5 M$ par rapport à 16,4 M$ en 2016. Cette faible hausse est due à un certain ralentissement de la construction domiciliaire, ainsi qu’à la baisse marquée de transferts gouvernementaux, des paiements tenant lieu de taxes (écoles et édifices gouvernementaux) en conséquence du nouveau pacte fiscal qui en est à sa deuxième année d’application, et des revenus des services rendus aux autres organismes.

Les charges (dépenses) incluant l’amortissement connaîtront une hausse de 2,6 %, essentiellement à cause de deux facteurs : l’augmentation de 10 % des coûts du service de police de Terrebonne, imposant une augmentation de notre quote-part de plus de 215 000 $, et la réserve de 77 000 $ pour les coûts liés aux élections de novembre 2017. Ces deux facteurs expliquent à eux seuls les 2/3 de l’augmentation des dépenses par rapport à 2016. N’eut été de cette situation, l’impact pour les contribuables aurait été largement inférieur.

Diminution de la dette et croissance du Fonds d’infrastructures

La Ville prévoit consacrer 1,7 M$ au remboursement de sa dette, celle-ci ayant diminué régulièrement depuis 2012 pour atteindre son niveau le plus bas de 16,8 M$. Si on divise le montant de la dette nette par rapport à la richesse foncière uniformisée (ensemble des valeurs imposables) pour obtenir le ratio d’endettement, celui-ci est d’à peine 1,7 % à Bois-des-Filion, bien inférieur à la moyenne de 2,1 % pour l’ensemble du Québec.

La Ville maintiendra son versement annuel au fonds d’infrastructures mis en place il y a 2 ans. Ce fonds constitue une réserve pour les futurs projets d’infrastructures, soit une épargne collective en vue de réaliser des projets de construction ou de réfection d’infrastructures municipales dans l’avenir. Ce fonds atteindra 2,4 M$ en 2017 et constituera un important levier pour profiter du futur programme d’infrastructures Canada-Québec-Municipalités.

Une gestion rigoureuse et serrée des dépenses

Le conseil de la Ville de Bois-des-Filion s’est efforcé de présenter un budget équilibré et sans mauvaise surprise pour les contribuables, compte tenu de la situation imposée par la forte augmentation de coûts des services policiers et l’effet récurrent du Pacte fiscal du gouvernement du Québec, qui rend permanente une coupure de 300 M$ par année jusqu’en 2019. On se rappellera que cette coupure avait signifié pour Bois-des-Filion une baisse de revenus de près de 200 000 $ en 2015 et 2016 et que ce manque à gagner est toujours en vigueur aujourd’hui.

«Nous sommes conscients de l’importance de gérer les finances municipales en respect avec la capacité de payer des contribuables et en nous inspirant des meilleures pratiques en matière de gestion publique. Ce 24e budget de l’administration Larocque répond à nos objectifs de rigueur et reflète notre volonté de maintenir et d’améliorer la qualité de vie à Bois-des-Filion sans imposer de charges fiscales au-delà de l’inflation. Nous regrettons que la hausse marquée et difficilement explicable de 10 % du coût des services policiers de Terrebonne, notre fournisseur de services en ce domaine, ait comme conséquence d’annuler une bonne partie de nos efforts, et nous espérons qu’il ne s’agit là que d’un accident de parcours.», de conclure le maire Paul Larocque.