APRÈS 24 ANNÉES À LA MAIRIE DE BOIS-DES-FILION, LE MAIRE PAUL LAROCQUE ANNONCE SON RETRAIT DE LA VIE POLITIQUE

Paul Larocque   2013 2017Bois-des-Filion, le 9 juin 2017 – Après avoir marqué la scène politique régionale durant les 24 dernières années, le maire de Bois-des-Filion, Me Paul Larocque, ne sollicitera pas de nouveau mandat au terme de son 6e mandat consécutif comme maire. Il quittera également dès les prochaines semaines ses fonctions de préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville et de délégué au conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Élu pour la première fois à l’âge de 28 ans et profondément engagé dans les enjeux de transport de la région métropolitaine, Me Paul Larocque a été maintes fois reconnu pour son intégrité irréprochable aux heures les plus sombres de la vie politique municipale au Québec.

Celui qui fut le plus jeune maire au Québec en 1993 estime que son engagement dans la vie politique municipale lui aura permis de faire progresser des dossiers qui concernent toute la région. « Les diverses responsabilités que j’ai assumées, notamment auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal et de la MRC Thérèse-De Blainville, ont été pour moi autant d’occasions de proposer une vision de développement à long terme, à laquelle les citoyens de Bois-des-Filion adhèrent depuis presque un quart de siècle », explique Me Paul Larocque.

Un maire « incorruptible »

Qualifié à plusieurs reprises d’incorruptible lors des auditions de la Commission d’enquête sur l’industrie de la construction, Me Paul Larocque figurait parmi les nominés au titre « Personnalité élue » en 2016 par la Ligue d’action civique, une organisation ayant pour mission de lutter contre la corruption. « Après 24 années, j’ai fait le constat que la majorité des élu(e)s municipaux sont des personnes honnêtes et intègres et j’ai été heureux d’en être un témoin. Il y avait nécessité de redresser certaines situations déplorables, et aujourd’hui la démocratie municipale en sort grandie », a souligné le maire Larocque.

Une présence métropolitaine

De nombreuses responsabilités régionales ont été confiées à Me Paul Larocque, principalement au chapitre des transports. Membre fondateur de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et délégué au sein de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), il a assumé la présidence de la Commission du transport de la CMM où il s’est fait remarquer en dirigeant d’importantes consultations sur le financement et la gouvernance du transport collectif métropolitain. En plus de siéger au conseil d’administration d’Hydro-Québec (2001-2007), Me Paul Larocque a aussi assumé la présidence d’Infrastructures Transport (2003-2009), une société paragouvernementale chargée de la gestion d’une part importante de l’enveloppe du programme Travaux d’infrastructures Canada-Québec (270 millions de dollars).

Une ville remise à neuf

Ses premières années à la mairie ont été consacrées au redressement des finances publiques, permettant ainsi à la Ville de Bois-des-Filion de sortir du cycle des déficits chroniques. Le mandat du maire Larocque a été marqué par la modernisation de l’administration municipale, les travaux d’assainissement des eaux, de reconstruction des rues et infrastructures, d’aménagement des parcs, terrains de jeux et voies cyclables, de construction d’édifices et d’équipements collectifs modernes tels que le Centre sportif, le Chalet des citoyens, le garage municipal, l’Hôtel de ville et l’écocentre, et du développement d’un parc industriel et d’un nouveau quartier résidentiel.

Le maire Larocque est particulièrement fier des travaux d’acquisition et d’aménagement de berges et de parcs riverains le long de la rivière des Mille Îles, et de la désignation par le gouvernement du Québec de l’Île Garth comme réserve écologique, la première dans la région métropolitaine de Montréal.

Une bataille à compléter : le parachèvement de l’autoroute 19

Me Paul Larocque a, depuis 15 ans, multiplié les interventions pour obtenir le parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif. Annoncé pour la première fois en 1973, le projet de l’autoroute 19 demeure à ce jour incomplet, avec des conséquences importantes pour le développement économique et pour la qualité de vie de toute la région. Sous sa présidence depuis 2005, la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19 a obtenu que le projet franchisse avec succès l’étape du Bureau d’audience publique en environnement (BAPE) et fasse l’objet d’un engagement formel de la part du premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard.

Une décision difficile mais nécessaire

Le maire Larocque a tenu à remercier les citoyens et citoyennes de Bois-des-Filion pour leur appui constant et leur confiance renouvelée durant six mandats. Il a aussi salué le travail et la collaboration des membres du conseil et des employés de la Ville.

« Je quitte avec le sentiment du devoir accompli et la satisfaction d’avoir donné le meilleur de moi-même pour mes concitoyens. Je sais qu’il y a encore des choses à accomplir et de grands projets à réaliser, mais j’ai des responsabilités familiales qui exigent un plus grand investissement de ma part. J’ai aussi d’importants défis à relever sur le plan professionnel avec mon bureau de notaire qui connaît une forte croissance depuis quelques années. La gestion d’une ville nécessite qu’on y consacre toutes les heures requises et cela m’est de plus en plus difficile. Il est donc temps pour moi de passer le témoin, tout en demeurant un citoyen fier de sa région et confiant dans l’avenir », a conclu Me Paul Larocque.

Le départ de Me Larocque n’entraînera aucuns frais pour la Ville, celui-ci ayant toujours renoncé au fonds de pension et aux indemnités de départ auxquels il aurait eu droit.